Grottes de Pradis

Les grottes de Pradis, un monument préhistorique important en Europe

C’est dans les zones frontalières, comme le piémont frioulan, passage entre les montagnes et la plaine, que l’on trouve les établissements humains les plus anciens. Dans ces lieux, riches en ressources naturelles, nos plus lointains ancêtres trouvaient abri et protection.

Les grottes karstiques du plateau de Pradis, de taille et de profondeur variables, situées le long de la gorge du ruisseau Cosa, ont fait l’objet de plusieurs campagnes de fouilles depuis les années 1970 et continuent de révéler des indices fascinants. Grâce aux découvertes les plus récentes, dans la Grotta del Rio Secco, il est possible d’affirmer que, entre 60 et 40 mille ans, les chasseurs-cueilleurs néandertaliens fréquentaient ces zones..

À Pradis, les recherches ont commencé après que des spéléologues locaux aient trouvé des restes d’ours des cavernes, de marmottes et d’objets en silex du Paléolithique dans la Grotte Verdi, lors du vidage des cavités ordonné par le curé de l’époque, Terziano Cattaruzza.

Entre 1970 et 1971, le paléontologue Giorgio Bartolomei de l’Université de Ferrara, à la demande de la Surintendance des Antiquités d’Aquilée, a réalisé trois campagnes de fouilles dans les Grottes Vertes. Puis, pendant une longue période, les recherches ont été interrompues.

En 2001, le Musée de la Grotte a été inauguré, à partir de la collection permanente créée par le Groupe spéléologique de Pradis. L’exposition du musée a commencé par une reconstitution en fourrure et une recomposition du squelette d’un ours des cavernes.

En 2002, les fouilles ont repris dans les grottes de Clusantin et Rio Secco et se sont poursuivies jusqu’en 2017, avec des découvertes passionnantes. En 2013, une phalange provenant probablement d’un aigle royal a été découverte : son extraction, selon les experts, avait impliqué l’utilisation d’un outil à main et cette déduction a ouvert la voie à une série d’hypothèses. Pour les Néandertaliens, la griffe avait-elle une fonction pratique ou était-elle utilisée à des fins ornementales ? Pourrait-il y avoir des liens avec l’art de la plume des Amérindiens ou d’autres populations plus proches de nous ?

Dans les grottes de Pradis, on trouve également des découvertes plus récentes, qui font référence aux premiers représentants de notre espèce, l’Homo sapiens, dans ces terres, il y a 30 mille ans.

Pour plus d’informations : www.grottedipradis.it

Scopri le altre meraviglie

Le roiello de Pellegrin
Montereale Valcellina

Le roiello de Pellegrin

L’eau courante a été apportée à San Leonardo Valcellina en 1837 grâce à l’intuition d’un agriculteur local, Giovanni Antonio Dell’Angelo, dit Pellegrin. Auparavant, il y avait la “lagune”, un bassin stagnant et insalubre, alimenté par les pluies, au centre de la place.

Maggiori informazioni