Le château du comte Ceconi

Le château du comte Ceconi

Giacomo Ceconi, né à Pielungo en 1833, a émigré dans sa jeunesse en quête de fortune. Il devient constructeur de chemins de fer et construit le viaduc de Borovnica (aujourd’hui en Slovénie) et le tronçon ferroviaire entre Klagenfurt et Maribor. Il obtient des contrats en Croatie, en Carinthie et en Hongrie. Ses travaux les plus importants sont le tunnel de l’Arlberg au Tyrol, inauguré par l’empereur François-Joseph, et le tunnel de Wochein dans l’actuelle Slovénie. Ici, à l’occasion de son centenaire, la municipalité de Bohinjska Bistrica a dédié une place à Ceconi.

Le titre de noblesse lui a été conféré par l’empereur François-Joseph pour ses mérites d’entrepreneur. En 1893, le roi d’Italie, Umberto Ier, reconnaît ses mérites en le nommant Conte di Montececon, du nom de la colline près de Pielungo où il est né. Toujours lié à la vallée d’Arzino, Giacomo Ceconi a fait construire son château en style néogothique à Pielungo et sa tombe se trouve dans ce lieu incroyable. Le bâtiment a été endommagé par un incendie en 1944, lorsqu’il abritait le commandement des partisans d’Osoppo, puis par le tremblement de terre de 1976. Il a ensuite été restauré. Aujourd’hui, il est privé, mais il n’appartient plus à la famille Ceconi depuis 1947.

Le comte Ceconi était très dévoué à sa vallée bien-aimée : il a financé l’achèvement de la route Regina Margherita de Casiacco à Pielungo, à la fin du XIXe siècle, ainsi que des écoles et des maisons pour les enseignants. Il a également fait construire la nouvelle église paroissiale, et a fondé et présidé la Société des travailleurs. Il a été maire pendant trois mandats et conseiller de la province d’Udine en 1905.

En 2020, un bas-relief en bois massif a été inauguré à la mémoire du comte Ceconi, le long de l’ancienne route provinciale 1 du Val d’Arzino, à la bifurcation pour Pielungo.

Pour des informations sur la visite du tombeau (l’intérieur du château ne peut être visité), contactez la municipalité : tél. 0427 80136.

Scopri le altre meraviglie

Musée archéologique du Palazzo Toffol
Montereale Valcellina

Musée archéologique du Palazzo Toffol

La zone dans laquelle se trouve Montereale Valcellina est habitée depuis au moins trois mille ans : les plus anciens témoignages d’établissements humains remontent au XIVe siècle avant J.-C., ce qu’on appelle l’âge du bronze. Certaines épées qui ont ressurgi des graviers de la Cellina remontent à cette période, peut-être à caractère votif, liées au culte du torrent ou d’une divinité liée à l’eau.

Maggiori informazioni