Rivindicules et l’oignon rose

Rivindicules et l'oignon rose

Jusqu’au milieu du siècle dernier, les villages de Castelnovo étaient entourés de potagers, de vignobles et de vergers autochtones, grâce au microclimat favorable à l’agriculture et à la fertilité du sol. C’est à partir de là que s’est développé un commerce itinérant florissant, qui concernait particulièrement les femmes. Les hommes, en effet, émigraient souvent pour effectuer des travaux saisonniers. Ces femmes étaient appelées rivindicules et, entre mai et septembre, elles partaient à pied, à vélo ou en train (il y avait une gare à Castelnovo, sur la ligne Sacile-Gemona), pour vendre des fruits, des légumes et des graines sur les marchés de Maniago, Spilimbergo et San Daniele del Friuli.

En octobre, par contre, les Rivindicules allaient jusqu’à la basse plaine pour troquer leurs produits contre du blé ou du maïs. Dans ce cas, ils restaient quelques jours et dormaient dans des granges, avec des familles qu’ils connaissaient souvent déjà des années précédentes.
L’association Le Rivindicules œuvre pour maintenir vivante la mémoire et préserver la biodiversité agricole et le paysage de Castelnovo. L’événement le plus connu est l’exposition estivale de légumes Il gno ort (i.e. : mon potager), qui a lieu en été une fois par an, avec dégustations, visites et promenades.

Le plus célèbre des légumes est l’oignon rose de Val Cosa, mais vous pouvez également goûter le chou brocoli à feuilles ou les prunes. Il convient de mentionner les anciennes variétés d’arbres fruitiers, en particulier les pommiers et les pruniers, ainsi que les cépages autochtones, Piculit-neri et Forgiarin (à baie rouge), Sciaglin et Ucelut (à baie blanche), variétés autrefois cultivées dans toute la commune et aujourd’hui récupérées par quelques viticulteurs.
www.cipollarosadellavalcosa.it

Scopri le altre meraviglie

Musée archéologique du Palazzo Toffol
Montereale Valcellina

Musée archéologique du Palazzo Toffol

La zone dans laquelle se trouve Montereale Valcellina est habitée depuis au moins trois mille ans : les plus anciens témoignages d’établissements humains remontent au XIVe siècle avant J.-C., ce qu’on appelle l’âge du bronze. Certaines épées qui ont ressurgi des graviers de la Cellina remontent à cette période, peut-être à caractère votif, liées au culte du torrent ou d’une divinité liée à l’eau.

Maggiori informazioni
Le roiello de Pellegrin
Montereale Valcellina

Le roiello de Pellegrin

L’eau courante a été apportée à San Leonardo Valcellina en 1837 grâce à l’intuition d’un agriculteur local, Giovanni Antonio Dell’Angelo, dit Pellegrin. Auparavant, il y avait la “lagune”, un bassin stagnant et insalubre, alimenté par les pluies, au centre de la place.

Maggiori informazioni
Tour Dominu
Montereale Valcellina

Le parc municipal et la tour Dominu

À l’arrière de l’hôtel de ville se trouve le Parco del Dominu, où ont été découverts les restes d’une nécropole préromaine par incinération, avec une vingtaine de sépultures disposées en trois rangées parallèles.

Maggiori informazioni