Villages traditionnels et clapadòrie

Villages traditionnels et clapadòrie

Après la Seconde Guerre mondiale, la tendance à l’émigration et au dépeuplement s’est accentuée et accélérée avec le tremblement de terre de 1976. L’événement tragique risquait d’effacer de nombreuses traces du passé. Au contraire, grâce à des interventions de récupération et de restauration minutieuses, un travail a été effectué pour restaurer l’identité urbaine locale. Dans les villages de Gerchia, Tascans et Zuanes notamment, des habitations en maçonnerie avec escaliers extérieurs et balcons en bois ont été rénovées.

Ce qui rend le paysage urbain de Clauzetto si suggestif, ce sont aussi les anciennes rues pavées en pierre, appelées clapadòrie, véritables œuvres d’art qui traversent hameaux et cours.

Scopri le altre meraviglie

Montereale Valcellina

Chemin de fer Pedemontana

Parcourir la ligne ferroviaire du Piémont Sacile-Gemona permet de traverser des paysages, des cours d’eau et des milieux très suggestifs, ouverts sur la plaine et surplombant les premiers reliefs de l’arc alpin.

Maggiori informazioni
L'église de San Rocco
Montereale Valcellina

L’église de San Rocco

En dehors du centre habité, sur la route qui porte vers l’étroit de Ravedis, il y a l’église de San Rocco, entourée par le cimetière. C’est un espace dédié au culte religieux depuis des siècles : non loin de là, en effet, on a retrouvé un petit autel votif du Ier siècle avant J.-C., dédié à la divinité du fleuve Temavus.

Maggiori informazioni
Tour Dominu
Montereale Valcellina

Le parc municipal et la tour Dominu

À l’arrière de l’hôtel de ville se trouve le Parco del Dominu, où ont été découverts les restes d’une nécropole préromaine par incinération, avec une vingtaine de sépultures disposées en trois rangées parallèles.

Maggiori informazioni
Musée archéologique du Palazzo Toffol
Montereale Valcellina

Musée archéologique du Palazzo Toffol

La zone dans laquelle se trouve Montereale Valcellina est habitée depuis au moins trois mille ans : les plus anciens témoignages d’établissements humains remontent au XIVe siècle avant J.-C., ce qu’on appelle l’âge du bronze. Certaines épées qui ont ressurgi des graviers de la Cellina remontent à cette période, peut-être à caractère votif, liées au culte du torrent ou d’une divinité liée à l’eau.

Maggiori informazioni